Lotheris Lother

lotherislother
-Nom complet : Lotheris Lother (avant résurrection), Lother Blackwing (après résurrection) ;

-Nom usuel : Lother;

-Âge : une vingtaine d'années;

-Taille : 1m95;

-Métier : dessinateur et aventurier;

-Armes : Pensword (épée-crayon pouvant tirer des rayons d'énergie) (avant résurrection) et SLR (shotgun-lance-roquettes, il ne la sort qu'en de très rares occasions) (avant résurrection) ; Double penblades (épées rangeables et transportables facilement pouvant se transformer en flingues) (après résurrection) , CFG 10Crâs (description plus loin)(après réssurection);
 
-Caractère : joyeux, mais on voit très bien quand il est en colère, gaffeur, met souvent les pieds dans le plat;

-Caractéristiques spéciales : grand manteau (avant résurrection), grandes mèches;

-Couleur des yeux : blancs;

-Couleur des cheveux : noirs;

-Adore : manger, les jeux vidéos, le dessin, la musique, les BDs, les mangas, le forum de loulubie, rigoler, être avec ses potes, parodier, les bons jeux de mots;

-Déteste : qu'on le prenne pour un punk, le rap français (c'est pas de la musique ça), les fumeurs, ne pas savoir quoi faire, l'alcool, qu'on lui coupe la parole, le racisme, le sexisme, Darthlother (avant résurrection), Bahale;

-Ennemi juré : Darthlother (avant résurrection), Bahale (après résurrection);

-Phrase préférée : "Let's go for the madness !!!";

-Pouvoirs : possibilité de se transformer en tout ce qu'il veut (mais il garde toujours ses mèches, par choix) ;

-Autres formes connues de lui : Lhorror, Blackwing, Serious Lother, Beat Bot Loth;

Histoire :


     Lother était un mec comme les autres et il n'avait pas son apparence actuelle (ni son nom d'ailleurs). Vers ses 17 ans, alors qu'il jouait à Dofus, un MMORPG, il fut transporté dans l'univers de ce jeu. Les dieux lui ayant exceptionnellement accordé qu'il puisse avoir les pouvoirs de toutes les classes le temps qu'il choisisse laquelle lui va le mieux, il a pu se forger une réputation.

     Un jour, il a dû décider de son alignement (ange ou démon), mais, hésitant, il demanda à des représentants de chaque côté de faire la course jusqu'à leur ville (Bonta ou Brakmâhr) et celui qui apportait le plus rapidement le colis nécessaire à l'alignement à leur prêtre d'alignement aurait Lother en tant que nouvelle recrue. Mais, par le plus grand des hasards, ils arrivèrent en même temps et Lother se retrouva mi-ange, mi-démon, avec des ailes ayant des plumes noires. Et il se retrouva, ainsi, rejeté et pourchassé par tous à cause de ses ailes d'ange noires comme le mal.

    Il s'exila alors dans la forêt des Koalaks pour se protéger, s'améliorer, être tranquille et pouvoir faire des recherches sur un nouveau type d'arme. Il réussit alors à créer un nouveau type d'arc : L'arc Balette. Il développa aussi de nouveaux sorts en combinant ses capacités acquises des 12 classes du monde de Dofus, dont notamment le fameux sort "Balette Taïme" (Il fait une pirouette aérienne tout en tirant sur ses adversaires en ralentissant le temps autour de lui). Il développa aussi tous ses métiers (alchimiste, bûcheron, boulanger, forgemage, etc...) à la perfection, lui permettant une indépendance totale. Au fur et à mesure, il devint le joueur le plus puissant, le plus respecté et le plus craint du Monde des Douzes, surtout grâce à son arc Balette favori : le CFG 10Crâs (ou Canon à Flèches Glacées ayant la puissance de 10 Crâs lançant en même temps sur une même zone le sort de "Flèche Explosive" au niveau 5; maintenant vous voyez pourquoi il a raccourci le nom). Mais le principal problème, c'était la solitude. Même Apéricube, sa gelée rouge de compagnie, n'a pu lui remonter le moral.

    Mais un jour, alors qu'il s'entraînait dans son coin favori, un endroit près d'un lac avec une cascade se jetant dedans, il aperçut alors une Sadidette (Le soulier de Sadida : classe connue pour leurs représentants féminins, qui ont une apparence avantageuse) prendre son bain. Sans s'en rendre compte, il chargea et tira une flèche d'une puissance inégalée. Il ne s'en rendit compte qu'après avoir bien profité de la vue. Lorsqu'il a vu les effets dévastateurs de cette flèche, il décida de s'entraîner à la maîtriser et il nomma ce sort "Flèche Nue et Claire" pour faire référence à ce moment et révéler toute la puissance de ce sort.

    Rien ne laissait penser qu'il allait revoir cette sadidette, jusqu'au jour où, lorsqu'il était parti chercher des ressources, il l'aperçut aux prises d'aventuriers ne voulant pas que la combattre. La voyant mal en point, il décida de la sauver, ce qui a été simple vu sa puissance. L'ayant ramenée chez lui pour la soigner, il s'aperçut alors que c'était une des Sadidettes du Skeunk. Mais il décida de l'héberger le temps qu'elle soit totalement soignée. Evidemment, Diamantine (c'est le nom de la Sadidette) reconnut du premier coup d'oeil Lother, et fut tout d'abord surprise et effrayée, mais fut vite soulagée en voyant qu'il ne lui voulait aucun mal. Le temps des soins, ils firent connaissance et se lièrent de plus en plus d'amitié et au delà. Une fois que Diamantine fut totalement soignée, elle dut repartir auprès du Skeunk, car ses soeurs et le Skeunk s'inquiétèrent à propos de sa disparition, mais principalement parce que la plupart des aventuriers gueulèrent parce qu'il ne pouvaient plus récupérer les 4 broches nécessaires pour pouvoir affronter le Skeunk et en avaient marre d'attendre pendant des plombes pour rien.
    Un jour, Lother reçut une invitation du Skeunk pour un dîner en sa compagnie et de celle de ses Sadidettes. Méfiant, il décida quand même d'y aller, car c'était l'occasion de revoir Diamantine. Il dût affronter le Skeunk et ne gagna qu'après une bataille acharnée. Le Skeunk fut impressionné par la performance de Lother et estima qu'il était digne des paroles de Diamantine. Au fur et à mesure du temps, lui et Lother devinrent de très bons amis; et Lother et Diamantine purent se voir à n'importe quel moment, quand ils le voulaient.
 
    Mais voilà, un gros problème arriva : Lother avait le mal du pays; sa famille lui manquait et il ne pouvait pas la rejoindre car elle était dans son monde d'origine. Il entendit alors une très vieille légende : "Un Dofusien avait aperçu six Dofus apparaître soudainement dans le ciel (de la même manière que Lother apparut dans le monde des Douze). Il decida alors de rassembler ces Dofus spéciaux, qu'il appela Dofusbis. Une fois ces six Dofusbis réunis, un portail apparut vers le monde d'origine de ces Dofusbis et il put apercevoir l'envers du décor du monde des Douzes. Après cela tout le monde le prit pour un fou et plus personne ne parla de son histoire, sauf cette légende."
    Lother déduisa que ce "monde d'origine" était son monde, celui où il était né. Il décida alors de réunir ces six Dofusbis pour pouvoir revoir sa famille. Diamantine, d'abord septique, fut convaincue par Lother et le suivit avec Apéricube. Mais les Dofusbis étaient non seulement perdus, mais ils découvrirent plus tard qu'ils étaient extrêmement bien gardés par des monstres encore plus puissants que le Kralamoure géant (il passe pour un Piou à côté d'eux). Au cours du combat contre le premier de ces gardiens, Lother se fit trancher l'aile gauche à sa base. À ce moment, un groupe d'aventuriers passa par là et aperçurent Lother victorieux du combat contre le colosse. Ils prirent aussitôt peur : "Comment un seul homme a pu vaincre ce colosse dit pourtant indestructible ? Serait-ce une puissance divine, voire plus puissante encore ? Qui est cet homme ?" Alors l'un d'entre eux répondit sous le choc, sans s'en rendre compte : "Blackwing..." Il s'enfuirent alors sans que Lother se rende compte de leur présence, et, une fois arrivés à Amakna (la ville principale du monde des Douzes), ils répandirent la nouvelle donnant naissance à la légende de "Blackwing, le rejeté des dieux".
     Ayant été averti par Diamantine de cette légende, Lother décida alors de se surnommer Blackwing lors des combats et de fortifier grandement la zone tout autour de sa maison de telle façon que seuls les groupes de guerriers les plus puissants peuvent passer au travers sans son autorisation, et encore avec beaucoup de difficultés. Il construisit aussi une entrée spéciale pour lui-même, Diamantine et ses amis que seuls ces deux premiers savent ouvrir. Ce statut de Boss lui permettait de s'entraîner pour pouvoir être mieux préparé lors des futurs combats contre les 5 autres Gardiens, mais le ralentissait beaucoup dans ses recherches. Il lui fallut plusieurs mois pour pouvoir enfin localiser et récupérer les cinq autres Dofusbis.
 
     Le dernier de ces combats fut le plus rude qu'il dût faire. En effet, le sixième et dernier n'était autre que le champion en titre depuis plusieurs éditions du Bouf-Brawl (l'ancêtre du Boufball) , un sport dont la violence et le taux de morts par saison était inégalés (ensuite le Boufball a imposé plus de règles pour éviter d'avoir plusieurs morts par match). Et le prix de la 666ème édition était justement le Dofusbis recherché par Blackwing. Pour pouvoir le remporter, il dût traverser toute une vingtaine de matchs plus dangereux les uns que les autres avant de pouvoir en fin affronter le champion en titre en face à face lors d'un match au cours duquel le perdant meurt dans d'atroces souffrances. Suite à un combat acharné, Blackwing réussit à gagner de justesse ce match et endossa alors la tenue du champion, alors nécessaire pour pouvoir recevoir le prix.
     Malheureusement, cette tenue était maudite : Elle a été créée dans le but de trouver le guerrier le plus puissant au terme de 666 championnats pour que son corps acueille l'esprit de l'un des démons les plus puissants (voire le plus puissant) du monde des Douzes : Bahale, le père de Rushu. Evidemment, Bahale tenta de prendre le contrôle de Blackwing, mais, à sa grande surprise, il ne réussit pas : Au fur et à mesure du championnat, Blackwing avait trouvé plusieurs indices qui lui révélèrent la vérité sur ce championnat et il s'était préparé à sa venue. Mais, l'objet dans lequel Blackwing voulu enfermer Bahale fut brisé lors de la finale et il ne pouvait plus reculer. C'est ainsi que Bahale se retrouvât coincé dans le coeur de Blackwing.

     Une fois les six Dofusbis réunis, le portail vers le monde de Blackwing s'ouvrit. Diamantine avait choisi de partir avec Blackwing dans son monde d'origine, car son amour envers ce dernier est plus fort que tout. Blackwing passa en premier pour vérifier que tout ira bien pendant le voyage. Malheureusement, Diamantine n'eut pas le temps de traverser le portail, car un monstre avait fait son apparition pour prendre les Dofusbis et tua Diamantine avant que Blackwing put faire quelque chose. Voilà, Blackwing était rentré chez lui, mais Diamantine n'était plus de ce monde. Tout était fini; enfin, c'est ce qu'il croyait.

    Notre héros continua alors à jouer à Dofus dans l'espoir de pouvoir retourner dans ce monde et de tenter de convaincre les dieux de lui rendre l'élue de son coeur, mais il se mit aussi à jouer à Wakfu. Si bien qu'à la fin il se retrouva à l'endroit voulu, mais pas à la bonne époque...
    Blackwing se retrouva en effet à l'époque de Wakfu, soit 1000 ans après l'époque de Dofus, et beaucoup de choses ont changées. Non seulement la configuration des lieux était totalement bouleversé, mais en plus il n'était  plus qu'une simple légende parmi d'autres, si bien que plus personne ne le craignait. Ce dernier changement l'arrangea bien, car il n'était plus obligé de devoir se cacher sans cesse, mais il ne savait pas où était cette fois-ci situé son repaire, enfin si il n'était pas déjà englouti par la brusque montée des eaux survenue entre l'ère de Dofus et celle de Wakfu. Il décida donc de se mettre à la recherche de son ancien repaire.
    Lors de sa quête, il tomba sur un combat opposant un pirate à une jeune femme ressemblant à une Crâette (équivalent des archers elfiques) mais utilisant une arme qui a beaucoup de points communs avec un arc Balette. Le combat étant mal parti pour cette dernière, Blackwing décida d'intervenir et mit facilement le pirate en fuite. Quand notre héros voulut voir si celle qu'il venait de sauver allait bien, celle-ci émit un cri de stupeur en le voyant. Blackwing fit alors un pas en arrière pour pouvoir s'enfuir; en effet il ne voulait pas se refaire assaillir sans cesse par une foule d'aventuriers en quête de gloire et de richesses. La femme le reconnut bel et bien, mais au lieu de fuir ou de chercher à le combattre, elle le supplia à genoux de la prendre comme apprentie. Notre héros était vraiment surpris, mais il refusa : il n'avait aucune raison de prendre quelqu'un comme apprenti, ça le ralentirait beaucoup trop dans sa quête des Dofusbis (et accessoirement celle de sa vengeance) et puis il ne voyait pas l'intérêt de transmettre ses sorts et son savoir au premier venu. Cependant, il demanda à la jeune inconnue la raison qui l'avait poussé à une telle demande. Sachant que cela pouvait influencer son avis, elle se mit alors à raconter son histoire :

    Son nom est Samousse Harane, elle fut née dans une colonie située sur une île découverte une vingtaine d'années auparavant. Tout allait bien dans cette colonie jusqu'à l'arrivée d'un danger mortel : une bande de pirates appelés Pirates de Lessepasse. Ils étaient dénommés ainsi car ils étaient dirigés par un capitaine cruel et impitoyable : le capitaine Rydelaid Lessepasse. Comme à chacun de leurs assauts, il ne laissèrent aucun survivant dans la colonie, seule Samousse avait réussi à s'échapper grâce à ses parents qui ont succombé face aux attaques pirates. Depuis ce jour elle se jura alors de venger la mort de ses parents, mais elle se rendit rapidement compte qu'elle ne pourrait pas tenir longtemps toute seule dans la jungle. Heureusement elle fut recueillie par un peuple d'humains avec des costumes les faisant ressembler à des oiseaux, et qui vénéraient Blackwing comme un dieu : Les Elyts. Etant donné que Samousse n'avait pas encore choisi sa classe et que l'environnement dans lequel ils vivaient était hostile, ils décidèrent de la former à leurs techniques de combat, repris des mouvements de Blackwing, ou du moins ceux décrits dans les rares traces écrites qui avaient survécu au déluge. En quelques années, Samousse maîtrisa tous les mouvements appris par ses sauveurs, mais son éducation était loin d'être terminée... En effet, les sorts de base qu'elle avait appris n'étaient pas assez puissants pour pouvoir combattre les pirates, donc il fallait qu'elle parcoure le monde à la recherche des autres sorts de Blackwing. Pour pouvoir l'aider dans sa quête, les Elyts lui fabriquèrent tout une panoplie adaptée à Samousse composée, de la tête aux pieds :
      _Du Pirateur, un casque prévu spécialement pour le combat;
      _Des Chausses-eau, des bottes adaptées aux mouvements rapides et variés des techniques Blackwingiennes;
      _Du Morphebuste, un haut permettant à son porteur de résister à des dégats fatals;
      _Des Maitrouhides, des épaulières dont l'origine de leur forme est inconnue;
      _Du Ridleyeur, une ceinture oubliée par un pirate dont la forme de la boucle est étrange;
      _De l'Harano, à ne pas confondre avec l'Aranneau;
      _Des Hyperbas, un short prévu pour l'agilité de Samousse;
      _Des Granppins, des gants disposant d'un certain sort permettant d'aider Samousse à se déplacer plus facilement;
      _Et du Samousse, un Arc Balette à une main de type eau.
C'est ainsi qu'elle partit dans sa quête de vengeance et de justice, mais les choses n'ont pas tourné aussi bien que prévu, car sa panoplie était un poil basique; et c'est ainsi qu'elle tomba sur Blackwing.

    Après avoir écouté attentivement son histoire, Blackwing décida un peu à contre-coeur de prendre Samousse comme apprentie, car elle avait comme lui une envie de vengeance et une envie de se battre pour la justice. De plus, l'entraînement de Samousse lui permettra de s'entraîner aussi et d'accroître sa puissance, atout nécessaire contre les combats à venir; et deux paires d'yeux valaient mieux qu'une lors de la recherche de son repaire.
    Semaines après semaines Samousse montra sans cesse des progrès et une ardeur à l'entraînement inébranlable. Blackwing était vraiment impressionné de la voir ainsi, car il pensait qu'elle abandonnerait assez vite. Il en profité pour améliorer l'équipement de cete dernière tout en continuant ses recherches à propos de son ancienne cache. Il appris à Samousse de nouveaux sorts et vit que certains de ses sorts avait une forme et des effets totalement différents avec elle.
    Blackwing retrouvit enfin sur une île la forêt où était situé son ancien repaire, mais il fut horrifié et enragé en voyant qu'à la place de son repaire il y avait une falaise plongeant directement dans la mer. Un des indigènes lui appris alors que cette partie de l'île s'était détachée il y a quelques années et qu'elle a flotté dans la direction opposée. Ravivé par ces paroles, notre héros décida alors de sillonner les mers à la recherche de son antre flottant. Les recherches furent longues et périlleuses ; mais au bout d'un mois, elles aboutissèrent enfin.
    Son repaire est toujous au sec, la végétation l'a un peu envahi, mais pratiquement rien n'a été touché par des dégats liés au temps. Il reconnut alors une voix familière : c'était HappyDOS, une unité d'entretien et de défense créée grâce à des merveiles de technologie et de magie. Elle avait entretenu le repaire depuis le départ de Blackwing et ce sans faillir. (la suite plus tard...)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :